Le séjour

Rappel : Les médicaments à prendre ou à omettre le matin de la chirurgie

  • Le jour de votre chirurgie, ne prenez aucun médicament incluant les médicaments pour le cœur, la pression et le diabète avant de rencontrer l’anesthésiologiste. Celui-ci évaluera la médication à prendre ou à éviter.
  • Les pompes respiratoires doivent être prises le matin de la chirurgie même si vous ne les prenez normalement qu’au besoin.

En cas de doute, contactez-nous.


Prendre note que…

Si, le jour de votre chirurgie, vous faites de la fièvre, vous avez une grippe, de la diarrhée ou si vous êtes enceinte, il est préférable de reporter la chirurgie.  Si vous devez reporter la date de votre chirurgie, quelle qu’en soit la raison, avisez directement le personnel infirmier du CMC en composant le 514-332-7091, poste 200. Vous pouvez également laisser un message sur la boîte vocale si vous n’obtenez pas de réponse.

En cas de report de votre chirurgie, veuillez prendre note que les examens de laboratoires demandés par votre chirurgien sont valables pour:

  • 6 mois pour les prises de sang;
  • 12 mois pour l’électrocardiogramme.

Présentez-vous à la réception du Centre Métropolitain de Chirurgie au jour et à l’heure désignés par votre chirurgien.

Veuillez noter que l’heure de votre admission ne correspond pas à l’heure de votre chirurgie.

Un seul accompagnateur est autorisé lors de votre séjour. Nos heures de visite sont de 9h à 20h. 

Vous serez accueilli par un membre du personnel infirmier qui complètera avec vous votre admission. Vous devrez :

  • remplir un questionnaire santé qui sera ajouté à votre dossier ;
  • nous présenter votre carte d’assurance maladie afin que nous puissions en prendre le numéro à des fins d’identification ;
  • nous remettre la liste à jour de vos médicaments ainsi que ces derniers dans leurs contenants d’origine.

N’oubliez pas que nous ne pourrons pas accepter les dosettes personnelles et celles préparées en pharmacie.

Ensuite, un membre du personnel infirmier :

  • prendra votre pression artérielle, votre pouls et votre température ;
  • s’assurera que toutes les informations requises sont dans votre dossier médical ;
  • vous demandera de signer votre consentement à la chirurgie et à l’anesthésie ;
  • vous demandera un échantillon d’urine si vous êtes une femme en âge de procréer pour faire un test de grossesse ;
  • vous pèsera ;
  • répondra à toutes vos questions ;
  • vous mettra un bracelet d’identification.

Une fois l’admission complétée, un membre du personnel soignant vous dirigera vers votre chambre ou vers la salle de chirurgie d’un jour et:

  • vous demandera de revêtir une jaquette d’hôpital, d’enlever vos sous-vêtements, vos prothèses dentaires, vos lunettes ou verres de contact et de remplacer votre tampon vaginal par une serviette hygiénique ;
  • vous administrera, si nécessaire, une prémédication sous forme de comprimés servant à prévenir la douleur postopératoire ainsi que les risques de nausées et de vomissements.

À tout moment, n’hésitez pas à poser des questions au personnel infirmier.

L’anesthésiologiste et votre chirurgien vous rencontreront avant votre chirurgie. Le moment venu, un membre du personnel soignant vous conduira à la salle d’attente du bloc opératoire. Par la suite, une infirmière vous accompagnera jusqu’à la salle d’opération.

Un membre du personnel infirmier de l’équipe de chirurgie vérifiera à nouveau votre identité et votre dossier médical. N’hésitez pas à poser des questions si vous en avez. À votre arrivée en salle de chirurgie, on vous aidera à vous installer sur la table d’opération.

La salle, où la température est fraîche, comporte de nombreux appareils et un éclairage spécial. Différents appareils seront installés pour contrôler votre état de santé tout au long de la chirurgie comme votre rythme cardiaque et votre pression. Pour les chirurgies faites sous anesthésie générale ou régionale, une perfusion intraveineuse sera installée par un membre de l’équipe d’anesthésie afin de vous hydrater et vous administrer des médicaments pendant votre chirurgie.

Les personnes présentes sont généralement votre chirurgien, un assistant si nécessaire, un anesthésiologiste, deux membres du personnel infirmier, un inhalothérapeute, ainsi qu’un préposé.

L’anesthésiologiste vous rencontrera avant la chirurgie et discutera avec vous du type d’anesthésie qui sera privilégié en fonction de votre dossier médical et de la chirurgie planifiée.

Générale : L’anesthésiologiste vous donnera la médication adéquate par perfusion intraveineuse. Vous serez complètement endormi.

Régionale (anesthésie rachidienne) : Elle se caractérise par l’anesthésie d’une partie du corps seulement. Un médicament servira à supprimer les sensations et la motricité de cette partie de votre corps. Vous ne sentirez rien tout en demeurant éveillé. Un médicament pour vous détendre peut aussi vous être administré.

Sédation-Analgésie (Locale avec sédation) : seule la partie opérée sera affectée à la suite d’une injection d’anesthésie locale. Un médicament vous sera administré afin d’être très détendu tout au long de votre chirurgie.

Locale SANS sédation : Pour ce type d’anesthésie, la présence de l’anesthésiologiste n’est pas requise. Seule la partie opérée sera insensible à la douleur à la suite d’une injection d’anesthésie locale par votre chirurgien.

Pour toutes chirurgies sous anesthésie générale, régionale, sédation-analgésie, un séjour en salle de réveil est obligatoire et peut varier de 45 minutes à 2 heures selon le type de chirurgie et le temps de récupération.

Vous serez sous la surveillance continue du personnel infirmier qui vérifiera régulièrement votre pouls, saturation en oxygène, pression artérielle, respiration, douleur, pansement, etc., jusqu’à votre transfert à l’unité de soins. Si vous présentez des nausées, de la douleur ou de l’inconfort, n’hésitez surtout pas à leur mentionner, ils sont là pour vous aider.

À votre retour de la salle de réveil, vous serez transféré à l’unité de soins dans votre chambre où un membre du personnel vous aidera à passer de la civière à votre lit. Le personnel infirmier vérifiera régulièrement votre pouls, saturation en oxygène, pression artérielle, respiration, pansement, douleur, etc. L’œdème et les ecchymoses aux zones opérées sont souvent présents; ils disparaitront graduellement dans les semaines qui suivent. Le personnel infirmier appliquera de la glace sur la région opérée si votre type de chirurgie le permet. Cela permettra de contrôler l’inflammation de la région opératoire.

Si vous avez subi une chirurgie ne nécessitant pas d’hospitalisation (chirurgie d’un jour) vous resterez à l’unité de soins  pour une période d’environ 2 à 3 heures, après quoi, votre congé vous sera autorisé et vous pourrez retourner à la maison avec votre accompagnateur. La durée peut varier selon votre facilité à récupérer.

La douleur postopératoire varie selon chaque personne. En général, la douleur est plus intense pendant les 48 à 72 heures premières heures suivant la chirurgie. Elle diminuera progressivement au fil du temps. Afin de favoriser un rétablissement rapide et complet, il est essentiel de bien soulager votre douleur et de vous reposer.

Une douleur non soulagée peut ralentir votre convalescence et avoir des impacts négatifs sur le sommeil, la digestion et l’anxiété. Le personnel infirmier vous demandera fréquemment l’intensité de votre douleur sur une échelle de 0 à 10. Le 0 indique l’absence de douleur et le 10 indique la pire douleur ressentie. N’oubliez pas que plus la douleur est élevée, plus il est difficile de la soulager totalement, d’où l’importance d’en parler avec le personnel infirmier dès qu’elle se présente.

Si vous êtes à la maison, vous pouvez utiliser cette échelle de douleur afin de vous indiquer le moment où vous devriez prendre un analgésique. Prenez soins de respecter la prescription médicale et les recommandations de votre pharmacien.

echelle de la douleur

Alimentation

Suite à une chirurgie, il est recommandé de débuter avec un repas léger afin d’éviter les nausées. Nous vous conseillons de commencer par un bouillon, une soupe, des craquelins ou un Jell-O. Si vous n’avez pas de nausées, vous pourrez reprendre graduellement une diète régulière. Favorisez la consommation d’eau et de fibres afin d’aider à l’élimination intestinale car certains médicaments contre la douleur peuvent causer de la constipation.

Mobilisation et Repos

Quelques heures après votre arrivée à l’unité de soins, le personnel infirmier vous aidera à vous lever pour une première fois. Par la suite, mobilisez-vous selon votre tolérance. La marche aide à soulager la douleur, stimule la circulation sanguine au niveau des jambes et évite la stagnation de sang dans vos veines, laquelle peut causer des caillots de sang (thrombophlébite). Un équilibre entre le repos et vos activités est essentiel.

Important :

  • Reprenez vos activités tout en respectant les recommandations de votre chirurgien.

Afin d’assurer un climat propice à la détente et dans le but de respecter le repos des autres patients, nous vous demanderons d’éviter le bruit et les conversations bruyantes.

Prenez note qu’une seule personne à la fois sera autorisée à venir vous visiter selon nos heures de visites qui sont de 9 h à 20 h.